Biologie médicale : le GHT fait-il évoluer les coopérations ?

objectifs

  • Appréhender toutes les implications des regroupements et les réorganisations à opérer en matière de biologie médicale
  • Définir le projet de biologie médicale au sein du GHT

programme

  • Pourquoi coopérer ?
    • connaître les enjeux de la coopération en biologie
      • le coût du B et les ristournes
      • la mutualisation des compétences et des ressources
      • l'accréditation des laboratoires
      • les exigences des ARS (PRS et SRS)
      • le cadre du GHT
    • analyser l’opportunité du regroupement des activités de biologie médicale
      • comment procéder à un état des lieux de l’existant ?
      • les scénarios financiers à envisager
      • la prise en compte des évolutions technologiques
  • Comment coopérer ?
    • identifier la nature et le périmètre d'une coopération en biologie
      • le recours à la sous-traitance
      • la mutualisation des moyens
      • la restructuration de l’activité de biologie médicale et l’exploitation commune d’un laboratoire unique multisite
    • mesurer tous les impacts d'une coopération en biologie
      • la nouvelle organisation des activités de biologie médicale mutualisées : nouvelles technologies, réinternalisation, pôle d’excellence
      • les moyens en termes d'instruments, de personnels et de compétences
      • les processus pré-analytiques, les supports, l'organisation des équipes, la représentation des personnels, le mode d’emploi des techniciens et des biologistes multisites, les responsabilités, les postes clés, la désignation du biologiste responsable
      • l'articulation avec l’activité médicale des établissements parties, les interactions avec les pôles, le projet médical commun de biologie
      • les incidences financières
      • les incitations financières à coopérer pour les personnels
    • choisir un vecteur juridique adapté à votre coopération
      • convention, pôle inter-établissements ou laboratoire commun du GHT ?
      • la structure de coopération organique : GCS, GIE, GIP ?
    • l’achat dans le cadre du GHT : procédures et approvisionnements
    • traduire les rapports de force avec les partenaires dans un GCS de biologie
      • le statut de l’établissement support
      • le montage financier
      • les critères de répartition des droits statutaires
      • les modalités d’exercice du droit de vote
      • la gouvernance
    • rédiger les documents constitutifs supports d’un GCS de biologie : convention constitutive, règlement intérieur
  • Comment faire vivre et évaluer une coopération en biologie ?
    • gérer les activités et manager les équipes
    • organiser les instances
    • définir des indicateurs et rédiger un rapport annuel d’activité

les +

  • Une équipe pluridisciplinaire particulièrement rompue aux coopérations en biologie médicale
  • Une expérience du contexte GHT
  • La remise de modèles de documents constitutifs
  • Des tableaux de bord

informations Réf.1074

durée : 2 jour(s)

dates :

  • Paris 27, 28 nov. 2017
  • Paris 25, 26 juin 2018
  • Paris 26, 27 nov. 2018

publics concernés

  • Médecins biologistes
  • Chefs d'établissement
  • Directeurs des affaires financières
  • Présidents de CME
  • Cadres de santé